Retrouvez plus d'articles sur ma page  facebook 1

Face à notre méthode d'éducation : intolérance, scepticisme ou ouverture d'esprit ?

P1050163Notre méthode prête à sourire pour certains, par notre manière de communiquer avec le chien, nos invitations joyeuses, nos dialogues paisibles. Mais c'est que nous sommes conscients de nous adresser à une personne animale qui ne connaît pas notre langue comme nous ne connaissons pas sa communication. Cet apprentissage mutuel dans le respect de l'autre exige du tact pour renforcer les relations et favoriser une meilleure assimilation des langages, apprendre des signaux compréhensibles par les uns et les autres. Toute notre méthode est structurée sur la vie du chien, physique et psychique, et les lois de sa nature sont adaptées le plus fidèlement possible au milieu de l'homme afin d'assurer les besoins des hommes et des chiens dans un souci de cohabitation harmonieuse. Nous agissons sur le groupe chien-famille de façon à gérer tous les évènements de la vie courante et non plus les cantonner dans un monde artificiel et irréel.

Notre organisation désoriente le visiteur, le profane comme l'initié qui amalgame éducation et compétition. Cet observateur initié regarde le chien au sein du parc éducatif et se le représente en concours. Le profane attend avec impatience de voir les chiens débouler sur les appareils pour les traverser à toute vitesse selon la notion mécanique de l 'esprit humain. Il ne comprend pas notre joie à récompenser tel chien pour une patte posée sur un appareil ni pourquoi nous nous arrêtons là, ravis ! Les débutants sont surpris quand nous leur demandons d'observer et d'écouter, la meilleure manière de se faire une opinion sur la méthode, tandis que leurs chiens font de même avec leurs congénères.


André Escafre - Penser son Éducation Autrement

Share on Facebook