Espoir


Une lueur d'espoir, parfois faible, me laisse croire que l'évolution des mentalités nous permettra de voir le «dressage» autrement, qu'il ne sera plus exercé dans la contrainte ni le conditionnement. La compétence s'acquiert sur les critères fondamentaux de l'espèce. Pas en dehors.
Nous ne devons plus faire l'amalgame entre le chien qui se distingue parce qu'il supporte les exactions du maître par un conditionnement coercitif, et le chien qui se particularise grâce à la compétence du maître qui sait mettre en valeur les qualités psychiques et physiques de son chien.

André Escafre - Penser son Éducation Autrement
Share on Facebook