Les colliers électriques !?

3Expériences, études et respect s’opposent à l’utilisation des colliers électriques, qu’il s’agisse de colliers dits "anti-aboiements", de colliers "anti-fugues" jumelés à une "cloture" ou de colliers de "contrôle".
En effet, les chocs électriques provoquent du stress et de la douleur chez l’animal. À court et à long terme, ces colliers entraînent ainsi des effets pervers sur le bien-être et le comportement du chien. Les professionnels préconisent plutôt les méthodes douces d’éducation, dont le renforcement positif.
Mon positionnement:
Les systèmes de colliers électriques, à l’instar des autres punitions, entraînent plusieurs effets pervers :
Les aboiements excessifs ou les fugues sont souvent la manifestation de l’ennui, de l’anxiété ou du sentiment d’isolement qu’éprouve le chien. Le choc électrique canalise la frustration de l’animal qui fugue ou qui aboie vers une autre forme de comportement, certainement tout aussi désagréable, puisqu’il n’atténue en rien la cause du problème.
C'est un leurre qui offre au maître une illusion de contrôle et détruit durablement la relation de confiance entre l'humain et le chien. De tels instruments peuvent engendrer des comportements encore plus génants que celui que l'on cherche à effacer (agressivité, angoisse, auto-mutilation, dépression...) et fausser considérablement la communication entre chiens en altérant leur langage, en créant des phobies sociales, des peurs irrationnelles...
 
Aussi, je refuse catégoriquement l'usage de ce genre de dispositif et ne saurais accepter que des chiens participants à mes séances en soient équipés !

En ce sens, une étude publiée en 2004 dans le Animal Welfare Journal démontre que les chiens entraînés à l’aide de punitions sont plus susceptibles de développer de mauvais comportements que ceux entraînés avec des récompenses. En effet, les chercheurs se sont aperçus que les gardiens qui entraînaient leur chien au moyen de punitions ont vu apparaître une variété de mauvais comportements chez leur animal : aboiements, agressivité envers les humains et les autres chiens, anxiété de séparation, etc. La punition crée un état d’anxiété chez le chien qui s’exprime plus tard par un mauvais comportement.
Il a aussi été démontré que les chiens qui ont reçu des chocs électriques ont appris que la présence de leur maître -ou de la commande- annonçait la réception de chocs, et ce même en dehors d’un contexte d’entraînement.Le bien-être de ces chiens, en présence de leur maître et peut-être en d’autres circonstances, est donc fortement ébranlé.

Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie (cliquez ici pour le texte intégral)
Article 7 – Dressage

Aucun animal de compagnie ne doit être dressé d'une façon qui porte préjudice à sa santé et à son bien-être, notamment en le forçant à dépasser ses capacités ou sa force naturelles ou en utilisant des moyens artificiels qui provoquent des blessures ou d'inutiles douleurs, souffrances ou angoisses.

Share on Facebook